Les voyages forment la détresse,
Bホdホ : les voyages forment la dホtresse
precedent suivant

 


PLANSITE-----SITEMAP----

ANALYSE

Bien que postérieure à Cendrier, cette planche marque une régression, en ce qu'elle revient, à la manière de Tumeur, à un ambigu littéraire. Ici, l'image se contente d'illustrer le texte. L'absence de légende rendrait l'ironie de cette page quasi imperceptible.
Tout repose effectivement sur l'assonance suivante :
"Les voyages forment la jeunesse/Les voyages forment la détresse". Phrase qui se suffit à elle-même et ressemble d'ailleurs à certains textes personnels que vous pouvez consulter à la rubrique Écrits.

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant