Même pas vrai, stylo-bille, 1976
"Atlanta", dessin imaginaire d'une ville réelle, stylo-bille
precedent suivant


PLANSITE-------SITEMAP----

 

DEBUT DES DESSINS AVEC LEGENDES

 

Avec les dessins légendés, l'ambiguïté peut naître du conflit entre le texte et l'image. Les quelques apprentis dessinateurs de bédés qui, en raison des aléas d'emplois du temps, s'étaient égarés au cours de sémiologie de l'U.F.R. d'Arts plastiques de l'Université Paris I (centre Saint-Charles) avaient appris que le texte possédait deux fonctions par rapport à l'image : l'une de relais (dire ce que l'image ne pouvait ou n'avait pas le temps de dire), l'autre d'ancrage (fixer la polysémie native de l'image). Vous verrez avec les légendes qui suivent qu'une troisième fonction a été oubliée : celle de désancrage. Mais, comme souvent, d'autres étaient déjà passés par là avec le L.H.O.O.Q. de Duchamp et la Sainte Vierge de Picabia. Malheureusement, mes références de l'époque étaient beaucoup moins culturelles : malgré la proximité des Situationnistes, qui m'étaient de parfaits inconnus, j'avais appris le détournement de l'image grâce à Hara-Kiri, le journal bête et méchant. Pourtant, par un pur hasard, nous sommes plus près ici du Ceci n'est pas une pipe de Magritte, que je ne connaissais pas, que de tous les prédécesseurs cités.

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant