Horizontale des morts, cimetière de
"Ombre aplatie de la tombe", photo avec alignement ambigu.
precedent suivant

 


PLANSITE--------SITEMAP----

 

La mort aplatit le monde Quand les morts sont mis sous terre, la terre devient plate pour ceux qui y sont enfouis. Voilà pourquoi la ligne d'ombre de la barrière, tout en passant du sol de gravier horizontal au mur de calcaire vertical, n'en semble pas moins poursuivre un trajet parfaitement rectiligne : car la mort aplatit toutes choses et tous êtres, la pierre comme la chair.
Le point de vue ici choisi par un être encore et presque vivant en arrive ainsi à aligner le long d'une même horizontale les lignes projetées sur deux plans orthogonaux : le sol qui nous supporte et le mur qui nous retient. En cela, avant même que la faucheuse impose à nos corps l'horizontale finale, nous pouvons déjà aplatir le réel : cette illusion de vie que la mort révélera un jour comme telle.

 

"Ombre de la Croix, 2", photo à l'ombre ambiguë.

 

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant