Garage pliant, Limoges, 2007.
Garage-Limoges
precedent suivant


PLANSITE-----SITEMAP----

Le limougeaud est inventif. Après les émaux du Moyen-Age et la porcelaine du dix-neuvième siècle, ce provincial futé et dur à la tâche s'attaque maintenant aux problèmes de stationnement dans les jungles urbaines. C'est ainsi qu'il en est arrivé à trouver une solution simple, peu coûteuse et efficace : le garage pliant.
Dans cette ruelle du vieux centre où la place est chère, ce garage paraît au premier regard d'un abord bien compliqué. Ainsi, sa façade métallique semble donner sur un volume qui va en s'élargissant. Mais, première bonne idée, l'angle droit, qui rejoignait les deux murs latéraux, a été rogné pour faciliter la circulation des riverains en même temps que l'entrée du véhicule dans ce local coincé entre les deux ruelles exiguës qui l'encadrent. Seconde bonne idée, ce garage est plat ! Si vous placez une règle à son sommet, vous serez amené à constater que le chevron supérieur des trois pans de mur successifs dessine une oblique à la rectilignité parfaite (voir croquis ci-dessous).

 

Garage-Limoges-2

 

C'est en cela que nous pouvons affirmer que le garage limougeaud va beaucoup plus loin que le hangar briard vu précédemment, dont l'alignement équivoque se contentait de placer illusoirement sur un même plan deux de ses cotés disposés à l'orthogonale dans le réel.

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant