Ziggourat, Budapest, printemps 2008.
Budapest-Ziggurat-1
precedent suivant


PLANSITE-----SITEMAP----

 

Dans la banlieue de Budapest, cherchant un centre culturel d'art contemporain excentré, vous pourriez rester ahuri en découvrant une ziggourat. Vous ne seriez pourtant pas là devant un reste archéologique d'une excroissance, jusqu'alors inconnue, du royaume babylonien. Ce petit édifice de construction récente n'a qu'une fonction décorative, donnant d'un coté sur un labyrinthe (post-minoéen) de buis taillé et de l'autre sur la Duna. Mais encore faudrait-il être en haut de cette tour pour voir tout cela. Et ici, aucun ascenseur central, aucun escalier extérieur pour, en une volée de marches, rectiligne et pentue, atteindre le sommet. C'est que, masqué par l'appareillage de briques, un plan incliné en colimaçon permet d'accéder, d'un pas souple et léger, au point de vue.
Devant ce mur quasi vertical, un détail aurait dû vous mettre la puce à l'oreille : la diminution soudaine et brutale de la taille des briques après la bande médiane. Mais il est aussi vrai que l'architecte, afin de créer une perspective accélérée, aurait très bien pu décider cela de lui-même. En fait, malgré l'écart de taille, un autre tracé, vous a induit en erreur : la ligne verticale, à la continuité apparente, qui semble relier les différents niveaux de cette masse de terre cuite.
Nous avons donc ici un alignement équivoque : l'illusoire continuité de cette trajectoire tend à vous faire poser sur un même plan, à une même distance, les deux pans de mur qui s'échelonnent dans l'espace pour laisser la place nécessaire à la rampe inclinée.
La photo ci-dessous montre l'alternative devant laquelle vous avez pu hésiter. À regarder le centre de l'image, la croix aplatit tout. Mais à déporter sa vision vers la gauche, nous apercevons le débord de l'étage inférieur où vient se nicher la rampe. De même, à s'attarder plus haut, vers le troisième (et même quatrième niveau) de l'édifice, le doute n'est plus permis. Là, les deux verticales des joints de dilatation ne s'alignent plus avec celui de l'étage inférieur et les débords apparaissent des deux cotés, révélant ainsi la forme à la fois conique et spiralée de cette architecture.

 

Budapest-Ziggurat-2

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant