Assemblée Nationale, Paris, 2007.
DrapoNationale
precedent suivant


PLANSITE-----SITEMAP----

 

Au beau milieu de la place située à l'arrière de l'Assemblée Nationale, trône cette statue trônant qui, je le suppose, symbolise la République ou mieux encore la représentation dite populaire. Ainsi, ce personnage à la romaine, auguste et couvert de lauriers, en dépit de la réalité qu'il est censé exprimer, tiendrait dans sa main droite un sceptre issu de l'empire, tout en s'appuyant de sa main droite sur les tables de la loi de la République et en tenant la hampe du drapeau tricolore.
C'est bien ce dernier élément qui pose problème. Il est vrai que nous frisons la surcharge symbolique et que la
République ne possède pas l'anatomie de la déesse Çiva, et n'a pas vocation à servir de porte-clef. Mais, d'autres statues ont des charges bien plus lourdes sans que cela offusque notre sensibilité artistique. Le fait est que ce drapeau est anachronique, bien éloigné qu'il est de la Rome impériale qui l'entoure, et que son drapé volant de tissu, ne peut en aucune manière s'accorder avec le drapé figé dans la pierre du personnage féminin.
Vous l'aviez certainement deviné, le drapeau est situé au sommet du portail qui donne sur la cour de l'
Assemblée Nationale. Sa hampe passe en arrière du pouce de pierre de la statue. Nous avons la un faux contact de surfaces. Vu sous cet angle, à cet endroit précis, nous avons le sentiment fugitif, bien vite démenti par notre déambulation à venir, que ces deux éléments éloignés dans l'espace sont contigus.

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant