Le palmier de pierre, Arles,
Palmier-arlesien
precedent suivant

 


PLANSITE--------SITEMAP----

 

Dans cette cour d'hôtel, bâtiment classique du vieil Arles, un palmier étend ses frondaisons. Par une coïncidence voulue par le touriste photographe, cet élément naturel enclos dans la pierre orangée de la ville, semble posséder plus de ramifications qu'il n'en supporte. Au beau milieu du tronc, deux lignes égales s'élancent pour retomber mollement sous le poids de dattes imaginaires. Car ces branches n'en sont pas, qui s'avèrent être les arcades aveugles et en anse de panier des fenêtres actuelles de l'édifice.
Ainsi, vues sous cet angle, deux branches de pierre surgissent du bois de palmier. Nous avons là une contiguïté équivoque, en ce que nous pouvons tout autant imaginer deux branches jaillissant du tronc que deux arcatures taillées à même la pierre.

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant