Tramway marseillais, juillet 2006.
tramway-de-Marseille
precedent suivant


PLANSITE-----SITEMAP----

 

Ce n'est pas encore à Paris, mais cela le deviendra peut-être lorsque le tramway du boulevard des maréchaux prendra ses fonctions. Vous aurez alors à lever la tête, risquant alors à tout moment de marcher dans le résidu odorant de l'animal de compagnie préféré du parisien, tête de chien, pour apercevoir une de ces coïncidences, qui à cette époque était déjà visible en notre bonne ville de Marseille, bonne mère !
Vous qui passez sans les voir, levez donc la tête et admirez les câbles des tramways marseillais. Là, en cette avenue, non loin de la corniche, un martien pourrait croire que ces fils sont fixés à la tour qu'ils encadrent sur deux de ses cotés. Mais vous, humain ayant les pieds sur terre, qui, comme touriste du nord descendu dans le midi n'apprécie guère la galéjade, savez bien que ces fils sont, en dépit des apparences, fort éloignés du sommet de la tour.
Ainsi, vous promenant les yeux en l'air et nez au vent, vous auriez pu être arrêté à cet endroit précis par cette contiguïté équivoque de contours dont l'image cervicale et la représentation photographique semblent mettre en contact des lignes et les arêtes supérieures d'un parallélipède. Puis, reprenant vos esprits en même temps que votre déambulation, vous seriez retournés à la réalité d'un échelonnement spatial marqué entre ces deux éléments qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre, ni quant à leur fonction, ni quant à leur place dans le monde réel.

NOTA BENE
Nous avons là un contact ambigu d'éléments plastiques que vous ne retrouverez pas dans les pages des carnets ou les différents dessins présentés sur le site. Cette réunion illusoire de lignes et de surfaces ne peut sans doute pas être rendue par un dessin géométrique qui favoriserait la contiguïté au détriment de la séparation. Seul un dessin réaliste peut nous amener à éloigner ces deux éléments plastiques dans l'espace représenté. Ainsi, en cette image, la reconnaissance formelle joue un rôle important, et plus encore, la reconnaissance fonctionnelle. C'est parce que nous savons avoir là des câbles de tramway que nous opérons une séparation. Ignorant de cet état de fait, nous pourrions très bien imaginer des câbles tendus à partir du sommet de cet immeuble en direction d'autres tours pour selon les cas : pendre du linge, faire rouler des cabines de téléphériques, créer une piste d'entraînement de funambulistes...

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant