Ondulation, Belleville, 2006.
Ligne d'ombre ondulée
precedent suivant


PLANSITE-----SITEMAP----

 

Montant la rue de Transvaal pour aller contempler la vue sur Paris des hauteurs du parc de Belleville, vous pourriez, levant la tête par un terne et sombre après-midi hivernal, ne pas remarquer ce câble électrique rectiligne qui va alimenter le réverbère municipal. Vous auriez pourtant tort, car, montant cette même rue au soleil couchant d'un autre après-midi dominical et hivernal, vous seriez alors troublé par le trajet de l'ombre d'une tubulure dont la rectitude auparavant évidente ne vous apparaîtrait plus de manière aussi convaincante. Votre système perceptif commencerait alors à douter de lui, tiraillé entre deux visions contradictoires : celle d'une ligne verticale rectiligne et celle de son ombre à l'ondulation marquée.


Ligne d'ombre ondulée, 2.

 

Après réflexion, votre cerveau, enfin remis de ses émotions, vous soufflerait la solution suivante : cette ligne qui, sous cet angle unique et précis, semble droite n'est en fait qu'une ligne ondulée dont l'ombre révèle les courbures. Telles les cordes qui semblaient toujours droites alors qu'enfant vous les faisiez ondoyer au sol d'un coup de poignet brutal et sec. Mais alors que le mouvement de la corde ne vous offrait qu'un point de vue : le plan fuyant où ondulait la corde, qui, vu de profil, laissait imaginer un trajet rectiligne, vous avez en cette photo deux angles de vision distincts et contradictoires sur un même objet.
Comment expliquer ce miracle d'ubiquité visuelle à l'intérieur d'une image solitaire et fixe ? Par la soleil, mon dieu ! par le soleil, qui, en projetant sur le mur l'ombre du câble vous dit, sans que vous ayez à vous déplacer, qu'il y a un autre regard à porter sur cet élément. N'oubliez donc jamais, que le soleil, cet astre royal, céleste et lumineux, ne manque pas de vous donner des informations sur la conduite à tenir lorsque vous vous déplacez à la surface de la terre.

 

ADDENDUM
Voici une nouvelle ombre portée qui nous semble tout aussi démesurée. Alors que nous sommes habitués à voir nos silhouettes exagérement allongées au soleil couchant, il nous est en revanche difficile de concevoir qu'un élément aussi fin puisse, sous l'effet d'une projection, devenir aussi large. Ici, le fil est si ténu que nous peinons à le voir. Nous pouvons cependant l'apercevoir dans le rectangle inférieur ocré.

 

Ondulation de Prague

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant