CARNET

"2015 - 2019", partie 2.

 


PLANSITE-------SITEMAP----

 

Cela t'échappe comme un poisson vivant dans ta main.
Cela te ronge comme un poison lent et amer.
Cela t'affecte comme un poids poussant ton coeur.
Cela t'affole comme un pois roulant dans ta tête.

 

 

Un bon formateur est un transformateur.

 

 

Vous avez besoin de mettre des filtres sur vos photos,
Quand vous avez des filtres dans votre cerveau.

 

 

Ils écrivent des romans dont il faut deviner la fin,
pour oublier le roman dont tout le monde connaît la fin.

 

 

L'artiste quitte le réel pour entrer dans l'image.
Le désintoxiqué quitte l'image pour retourner au réel

 

 

Je reste au soleil dans la nuit américaine,
pour éviter les ombres du soleil de la nuit.

 

 

Gardénia Gardenal.

 

 

FAST-FOOD

Ils emploient des étudiants pauvres pour nourrir des étudiants pauvres.

 

 

Fatigue de la douleur
cherche souffrance inavouée
pour produire ce bonheur.

 

 

Nous ne faisons pas les choses, ce sont les choses qui nous font.
Les choses nous font faire ci et çà, puis ceci et cela.
Car quand les choses ont été faites, les choses nous font rire ou pleurer.
En nous procurant peine ou plaisir, les choses nous font ou nous défont.

 

 

Quand les amants sont aimants, les aimants s'attirent.
Les aimants satyres sont aimables souvent.
Ainsi, dans les sables mouvants, les satyres aimants qui s'attirent sont émouvants.

 

 

Un sultan insultant insultait des sultans.
Les sultans insultés souffrirent de ces insultes.
Excédés de ces excès excédant l'excès,
les sultans insultés devinrent insultants.
C'est ainsi que des sultans deviennent insultants.

 

 

En toute chose, à tout instant,
tu as le bonheur d'être
là, ici et maintenant.
En toute chose, à tout instant.

 

 

Tous les bouddhas étaient là, à ce moment là.
Tous les bouddhas et autant de bodhisattvas,
puisqu'il faut autant de consolateurs qu'il y a de douleurs.

 

 

Trois silhouettes rentrent chez elles que tu regardes par la fenêtre.
Trois silhouettes qui semblent aller quelque part.
Mais qui es-tu pour parler d'elles ?
Peut-être qu'une de ces silhouettes invente celui qui les regarde par une fenêtre,
pour avoir quelque chose à dire de plus que d'être une simple silhouette,
silhouette qui rentre chez elle accompagnée de deux autres silhouettes.
Qui es-tu pour parler de cette soi-disante réalité,
qu'une autre soi-disante réalité peut à tout moment retourner ?
Qui es-tu pour parler de réalités qui ne t'ont jamais parlé et ne parleront jamais ?

 

 

Il n'y a jamais plus de vivants qu'il n'y a de morts,
et il n'y aura jamais plus de vivants qu'il n'y aura de morts.

 

 

Je me languis de tes alanguissements,
langueurs lentes et longues,
lorsque je vois l'immense cité de l'immensité,
l'immensité du monde immonde,
et qu'ainsi je comprends
l'effet mérité pour ce monde
de l'éphémérité de la vie.

 

 

Je pourrais être plus saoul, si ce n'était pas trop facile.
Je pourrais être plus calme, si ce n'était pas trop difficile.
Ainsi, je pourrais être pire, si ce n'était pas trop facile,
et je pourrais être meilleur, si ce n'était pas trop difficile.

 

 

Il faut limiter l'imitation
pour arriver à
l'imitation de la limitation.

 

 

Tout ce que tu n'as pas fait,
tout ce que tu n'as pas eu,
tout ce que tu n'as pas dit
te poursuivent et te murmurent
tout ce que tu n'as pas essayé,
tout ce que tu n'as pas pris,
tout ce que tu n'as pas dévoilé.

 

 

J'étais bien à La Malmaison
quand j'étais malheureux à Bonnemaison.

 

 

CYCLONE

L'énorme existe pour que les normes existent.

 

 

La mort dit :
"Il faut que j'y aille."
Et elle y va.

 

 

En dormant dans la pièce aux sardines grillées,
je n'ai plus senti l'odeur des sardines grillées.
Au matin, quelqu'un arrive qui se plaint de l'odeur de la sardine grillée.
Il faut être à l'extérieur des choses,
pour ne plus être à l'intérieur des choses.

 

 

Douceur heureuse.
Douce heure heureuse,
doucereuse.
Douleur de la douceur,
douleur doucereuse,
à l'heure douce heureuse.

 

 

L'an lent passe lentement.
Attends le temps qui passe.
L'an te ment qui passe lentement.
Attends le tant qu'il passe lentement.

 

 

Si tous les gens qui achètent des livres sur la manière d'être heureux étaient heureux,
il n'y aurait plus de livres sur la manière d'être heureux.

 

 

TAKE ME TO THE RIVER

La rivière coulait dans son lit,
pendant qu'un homme coulait dans le lit de la rivière.

 

 

Il n'y a plus rien nulle part,
quand tout est partout.

 

 

Un vrai malheur, un vrai bonheur.
Une fausse nouvelle, une fausse joie.
Le faux départ dans la vraie vie.

 

 

Il vit !
Mais de quoi vit-il ?
Il vit qu'il ne vivait pas.

 

 

Le fils de, le femme de, le père de.
Le nom d'eux.

 

 

Tandis que la diva divaguait sur le divin divan,
un vagabond divaguait au milieu d'un terrain vague.
Dis vagabond qui divague,
quelle est la diva qui t'as dit va !

 

 

On a besoin de savoir d'où on vient et de qui on tient.
Mais de qui tient on d'où nous venons,
et de qui vient ce à quoi nous tenons ?

 

 

LE GENRE

Il m'a séduit, elle m'a séduite.
Il m'a séduite, elle m'a séduit.

 

 

Ils fuient les réfugiés pour se réfugier dans la fuite.

 

 

Quel mal y-a-t-il à faire du bien
quand on ne sait pas quel bien il y a à faire le mal ?

 

 

L'UN ET L'AUTRE

Tu dépenses tes pensées
pour penser sans compter.
Il dépense sans penser,
pour dépasser ses pensées.

 

 

Ils veulent reculer l'heure de la mort,
mais la mort ne recule devant rien.

 

 

LES ENNUIS NUISENT À L'ENNUI

Il a beau s'ennuyer sans ennui,
Il sera bien ennuyé de tous ces ennuis.

 

 

Je n'arrive pas à y croire :
je ne crois pas y arriver.

 

 

I would have a pacemaker for troublemaker.

 

 

A la manière de Lawrence Weiner,
je devrais piocher ton visage avec un marteau et un burin,
pour savoir ce que tu as derrière la tête.

 

 

Ils ont décidé que cela serait de l'art.
Ils ont dépensé beaucoup d'argent pour que cela soit de l'art.
Beaucoup ont travaillé pour que cela soit de l'art.
Mais ce n'était pas encore de l'art.

 

 

Ce qui est récréatif n'est pas créatif.

 

 

Ce qu'on dit
ne sera jamais aussi grave
que ce con dit.

 

 

Tous ceux qui t'ont fait
font tout ce que tu fais.

 

 

Ma voix m'agonit d'injures
pour que j'agonise de honte.

 

 

Tandis qu'Ilna tendait ses pensées vers lui,
il n'attendait rien.
Tandis qu'Ilna fichait le bordel dans son coeur,
il n'affichait aucun sentiment.
Alors qu'Ilna percevait tous les regards,
il n'apercevait pas le regard qu'elle portait sur lui.

 

 

Quand Ilma serrait les fruits dans l'alcool,
il macérait dans l'alcool de fruits.

 

 

Ilma portait un vison qui m'apportait des visions.

 

 

LA VICTOIRE DÉFAITE

La fête de la victoire
est la victoire des fêtes

 

 

La victoire des fêtes
se moque de la victoire défaite.
La victoire défaite
se rit de la victoire des fêtes.

 

 

Le vainqueur défait un ennemi.
Un ennemi défait prépare sa revanche.
La revanche de l'ennemi défait le vainqueur.
Le vainqueur est défait par l'ennemi.

 

 

Le vainqueur défait un ennemi qui connait la défaite.
Il faut défaire l'ennemi pour ne pas connaitre cette défaite.

 

 

Quand elle apportait le bonheur,
Ella portait le malheur.
Quand elle attendait la fin du monde,
Ella tendait vers un idéal.

 

 

Pour s'aider, il faut parfois céder.

 

 

Le sacré ment sacrément.

 

 

Parfois, le héraut annonce le héros.

 

 

A quelque chose malheur est bon,
il faut mourir pour faire vivre la pompe funèbre.

http://www.john-noone.com/2008/06/12/pourquoi-les-services-mortuaires-sappellent-les-pompes-funebres/

 

 

S'ingérer dans les insurrections pour s'insurger contre les ingérences.

 

 

L'enveloppe ment.
L'horizontale ment.
Le forcé ment.
Le fatal ment.
Le ressenti ment.

 

 

CONFONDRE SANS CONFUSION

J'ai été confondu par la vie qui m'a appris la confusion des choses.
Toute cette confusion n'a pas manqué de me confondre,
ajoutant à ma confusion.

 

 

VOLONTAIRE DE L'INVOLONTAIRE

J'aime l'involontaire volonté qui agit sans volonté.

 

 

L'ÉPHÉMÉRITÉ

La mort est l'effet mérité de la vie.

 

 

Tout ce que je peux voir,
je le dois à tout ce que j'ai pu voir.
Ainsi, tout ce que tu as vu,
fera tout ce que tu verras.

 

 

Tout a été dit, mais rien n'a été fait.
Tout a été fait, mais rien n'a été compris.
Tout a été compris mais rien n'a été fait.

 

 

Je suis des terres minées.
J'habite en ce pays des terres inconnues,
où les personnes alitées
sont déterminées à s'élever.
&
Je suis déterminé.
J'habite en ce pays des terrains connus,
où les personnalités
sont des terres minées à faire tomber.

 

 

Un faux cerf est un faussaire.

 

 

Un faux sert au faussaire
à montrer la beauté du faux.

 

 

LA MALICE DE MELISSA

Dans l'eau, Melissa met de la mélisse.
Malicieuse Melissa qui aime
l'amas lisse de la mélisse.

 

 

Melissa dans la mélasse
masse les miss
de lamés lasses.

 

 

Il faut maudire
sans mot dire,
et panser les plaies
sans penser.

 

 

Partout, tout part.

 

 

En choisissant de faire le mort,
tu échappes à la vie.
Mais comme rien ne t'échappe,
tu comprendras trop tard
que le vie n'échappe pas à la mort.

 

 

Tu n'as pas empêché le pêché,
mais le pêché t'as empêché.

 

 

LA MORT EST LA MESURE DE TOUTES CHOSES

Certains mènent une vie saine
tandis que d'autres boivent, fument et ripaillent.
Mais une même angoisse réunit
ceux qui tentent de repousser la fin
et ceux qui cherchent à la provoquer.
La mort est la mesure de toutes choses.

 

 

En une médisante méditation,
il médit des bienfaits
pour méditer ses forfaits.

 

 

Ne pas être tourné vers l'extérieur,
ne pas être tourné vers l'intérieur.
Se trouver en cette limite.

 

 

Les parents d'enfants violents sont parfois des enfants de parents violents.

 

 

Quiet dans l'inquiétude,
qui est dans l'inquiétude ?

 

 

Un quiet sans inquiétude n'est pas inquiet dans l'inquiétude.

 

 

Ils ceignaient de leur corps
ceux qu'ils allaient saigner de leurs mains.

 

 

La rosée tombée,
la rose est tombée.

 

 

Le désespoir crée des espoirs,
car lorsque tu es désespéré,
tu cherches des espérés,
en qui tu auras des espoirs.

 

 

Les espérés sont désespérés
quand les désespérés
deviennent des espérés.

 

 

Des espérances désespérées suscitent
les désespérances des espérés.

 

 

Le grand désenchantement des enchantés
devant d'enchantés désenchantements.

 

 

Les cadets espérés
ne sont pas tous
des cas désespérés.

 

 

La belle au bois d'or ment.

 

 

Des primés déprimés.
Des abusés désabusés.
Des terrés déterrés
et des masqués démasqués.

 

 

LE MAITRE ET L'ESCLAVE

Celui qu'il a servi l'a asservi.
Celui qui l'a servi l'a asservi.

 

 

Lasse étude de la lassitude.

 

 

Pendant l'avide été de l'aridité,
la vie était dans l'avidité.

 

 

L'avidité d'un aride été
donne du prix à la vie d'été.

 

 

Yogi aviné,
divin devin du vin,
tu devines que le vin t'avines.

 

 

L'imitation des limites limite les imitations.

 

 

Cette aile qui aimante.
Cette elle qui est mante.
C'est elle qui aimante,
et te donnera la mort.

 

 

Le monde concret est le monde qu'on crée.

 

 

Ton pas sait où tu vas,
car ton passé te suit.

 

 

Tout est morose.
Tout est mort, ose !

 

 

Selon leur emploi,
certains des sens
perdent toute décence,
quand on les voit.

 

 

L'un conscient et l'autre conscient
sont inconscients l'un de l'autre.

 

 

Démodés habits, l'essence de la mode.
Des mots déshabillent le sens de la mode.

 

 

"Tu as bien fait tes devoirs", dit le père,
en pensant qu'il avait bien fait son devoir
en demandant à son fils si il avait bien fait ses devoirs.

 

 

Les extrémistes du centre
devraient s'allier avec les démocrates des extrêmes.

 

 

Lenny le nabot,
n'est ni laid, ni beau, ni beau, ni laid.
Sally aime Lenny le nabot
qui n'est ni laid, ni beau, ni beau, ni laid.
Pourtant, Lenny le nabot
qui n'est ni laid, ni beau, ni beau, ni laid,
préfère le lit de Mélanie.
Dans le lit de Mélanie,
Lenny le nabot se sent beau.
Mais Sally, de rage,
renversera le lit de Mélanie,
le sale lit où s'est mis Lenny.

 

 

Osez l'art mal fait,
cette catégorie artistique
trop souvent dévalorisée.

 

 

L'ARTRISTE

L'artriste peut être drôle
quand l'art triste n'est pas gai.

 

 

Machine de la Chine,
ma chinoise aime les noises.
Cette noiseuse est bien oisive
car, oiseleuse sans oiseau,
oiseau sans oisillon,
oiselle sans niaiserie.
Oiseuse dont le niais se rit,
cette oie là, c'est toi là.

 

 

Je vous aime dans la mesure des places disponibles.
Il fera beau en fonction de vos moyens.
Il n'y a plus d'espoir sans garantie de rendement.

 

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL