Pente, graphite, années 70
"Maison en pente", graphite
precedent suivant

 


PLANSITE--------SITEMAP----

 

DEBUT DES FAUSSES PERSPECTIVES

 

Nous commencerons par le plus facile. Ainsi, avant d'aller regarder quelques faux recouvrements, fausses diminutions et autres perspectives accélérées ou ralenties, nous commencerons par l'unique, l'indispensable et terrestre ligne d'horizon. Ici, il n'y a rien à expliquer, tant l'impossible que l'incongru de la situation sont évidents.
Il est à noter que quelques oeuvres classiques possèdent une ligne d'horizon inclinée. Ainsi, le
Concert champêtre du Titien, pour une raison de moi inconnue, volonté délibérée ou rentoilage inconsidéré (si la peinture n'est pas sur bois), présente une mer qui penche. Un autre exemple de mer penchée et penchante, mais Ô combien volontaire, est dans la gravure de William Hogarth.

LIENS INTERNES

Page 85 du Carnet 1980-1985
Un des quatre croquis a donné lieu au dessin ci-dessus.
Croquis du carnet 1980-1985
ça penche aussi, mais cela n'est pas le sol.
L'horizontale ment
Article évoquant les différentes atteintes portées à la ligne d'horizon.

WEBOGRAPHIE

http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Baldwin_Street%2C_New_Zealand.jpg
La maison qui penche. La pente de la route est en fait placée à l'horizontale.
http://commons.wikimedia.org/wiki/Baldwin_Street
Huit images qui montrent l'impressionnant angle de pente de la même rue.
http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Glass_illusion2.jpg
Trois verres dont l'eau penche !

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant