Rue des trois frères, Paris,
Poteaux contigus par leurs ombres, 1.
precedent suivant


PLANSITE-----SITEMAP----

 

Rue des trois frères, au soleil couchant, tous les poteaux métalliques bordant le trottoir de la rue s'unissent fraternellement, pour former le grand peigne qui pourrait démêler la chaussée parisienne aux pavés bouclés.
Pour en arriver là les ombres associent dans l'image deux mécanismes plastiques. L'alignement équivoque qui pose le long d'un même tracé les ombres des différents poteaux qui, à d'autres heures de la journée, se dispersent en éventail et le contact équivoque qui les réunit pour former un tracé continu et apparemment infini.
Mais pouvons-nous encore parler d'ambiguïté ? Cette ligne d'ombre continue est bien réelle et chaque ombre du poteau précédent vient bien s'appliquer sur le poteau suivant (photo ci-dessous). Ici, au contraire de la
rue de Lille, nous ne perdons pas l'angularité de l'ombre et de son objet, chaque poteau formant une dent du grand peigne de la rue. Ainsi, plutôt qu'une équivoque spatiale, nous n'avons là qu'une coïncidence relativement rare, bien que quotidienne, qui donne à voir des éléments connus et habituels sous un jour inédit, qui, à la lumière déclinante, en arrive à évoquer le réalisme poétique de l'entre-deux guerres.

 

"Poteaux aux ombres alignées, 1", photo avec alignement équivoque.

 

Puis, encore, dans une autre rue de Paris, par une autre journée ensoleillée et peut-être même une autre année, un nouveau peigne des rues, qui, vu sous cet angle, semble couper la chaussée en parcelles verticales. Il y aurait donc là aussi du faux contact, le sommet des poteaux semblant venir se fondre dans l'ombre des véhicules.

 

"Poteaux aux ombres alignées, 2", photo avec alignement équivoque.

 

Et encore ailleurs, un peu plus loin, dans une autre capitale, sous la lumière du soleil... Passant à Madrid en automne, la lumière espagnole vous aurait offert cet autre peigne.

 

"Poteaux réunis par leurs ombres, 1", photo avec alignement équivoque

 

 

 

"Poteaux reunis par leurs ombres, 2", photo avec alignement équivoque

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

precedent suivant