ARTICLE

"Le concavexe et ses utilisations artistiques, page 3"

 


PLANSITE------SITEMAP-----

 

Juillet 2020

LE CONCAVEXE EN VOLUME.

Les figures concavexes ne se contentent pas de remplir les pages des livres d'illusion d'optique. Nous pouvons en trouver des exemples dans le réel, que ces exemples soient intentionnellement fabriqués par des artistes et des amateurs ou trouvés, à l'état naturel, dans le monde environnant par des photographes. Mais, pour cette deuxième occurrence, vous devrez aller à la page consacrée aux illusions concavexes photographiées dans le réel.
Avec cette page nous allons donc retrouver la plupart des formes concavexes vues précédemment, mais réalisées en trois dimensions.

 

1. LES CUBES

Le Cube flottant a eu son heure de gloire sur internet. Pour mieux apprécier cette illusion, vous devrez en passer par les liens suivants :
https://www.youtube.com/watch?time_continue=15&v=E9I-Onwfqpo @ Vidéo d'un cube flottant.
https://www.youtube.com/watch?v=_elqBJX7HRU
La première vidéo, dont est tirée cette image, montre que le mouvement des mains présente un cube sous des angles légèrement différents et que ce dernier semble effectivement flotter entre les deux mains sans jamais les toucher.
La seconde vidéo, bien que montrant la même illusion, vous expliquera ensuite le schéma de fabrication de cette illusion.

 

"Cube flottant", illusion d'optique.

 

Le cube isométrique, utilisé depuis l'antiquité, continue à fasciner les artistes. En dessinant sur trois panneaux de taille identique, placés dans l'angle d'un mur, une grille adaptée, Richard Anuszkiewicz arrive à donner l'illusion que le point le plus éloigné de ce cube concave pointe vers nous. Le paradoxe étant qu'en toute logique perspectiviste, les trois grilles dessinées devraient avoir des cases qui grandissent au fur et à mesure qu'elles s'approchent de la "pointe" du cube. En fait l'artiste n'a utilisé le procédé de la fausse diminution, ou diminution inversée, que dans le centre de la sculpture. Ainsi, nous avons le sentiment de voir surgir une pyramide d'un polygone dont les trois angles les plus sombres (aux carrés les plus grands) seraient pliés vers nous. Ainsi, nous avons là une figure concavexe entourée des torsions qui apparaissent entre la pyramide centrale et les angles foncés.

 

"Cube", Richard Anuszkiewicz.

 

Avec Afrum I (White), daté de 1967, James Turrell, utilise la lumière pour produire un cube apparemment convexe sur une forme concave. Deux projecteurs placés dans le hors-champ des murs envoient deux trapèzes lumineux vers l'encoignure centrale. Sur une feuille de papier, deux trapèzes accolés sont à même de donner naissance à la forme d'un cube singulier à deux faces. Ici, malgré la concavité du support, la rencontre des deux trapèzes fait encore surgir un cube lumineux, qui, cette fois, est illusoirement convexe.

 

"Afrum I", James Turrell.

 

2. LE DIÈDRE DE MACH

En sortant maintenant de ces lieux confinés, vous pourriez encore trouver, dans les jardins de musées, des formes concavexes. Ainsi, Roy Lichtenstein a réalisé plusieurs House, la version I, présentée ici, est visible dans le jardin des sculptures de la National Gallery de Washington. Mais seules les vidéos qui suivent pourront vous faire comprendre l'illusion présente dans cette sculpture en aluminium :
https://www.youtube.com/watch?v=V3Xe70oqMDA
https://www.youtube.com/watch?v=whgeQXzrgKQ

 

Roy Lichtenstein, "House I", sculpture.

 

Avec cette forme, nous délaissons les cubes précédents, sans pour autant être vraiment en présence d'un dièdre. Pourtant, à imaginer la même forme dépourvue de toit, toit qu'un ouragan aurait emporté, nous serions vraiment dans le registre du dièdre de Mach.

 

3. LES POINTES DE DIAMANT

Le palais des diamants de Ferrare présente des pointes, qui, selon l'angle de vision chois, peuvent donner lieu à de multiples interprétations. Ainsi, à imaginer que vous êtes debout sur la corniche verticale et que vous regardiez vers le bas (la droite), vous pourriez croire que les deux ou trois rangées inférieures sont des marches d'escalier, qui pourraient vous conduire au sol. En revanche à observer la partie droite du mur, vous pourriez trouver des groupement de trois triangles noirs, pouvant plus ou moins évoquer le symbole de l'énergie nucléaire. Et pourtant en cette même partie, vous pouvez encore imaginer des pyramides dont la pointe, à la différence de celles situées près de la corniche, penchent vers la gauche. Et enfin, il se pourrait fort bien que d'autres regardeurs voient encore en ces pointes d'autres motifs, qui pourraient tout autant être concaves que convexes ou plats.

Pointes de diamant, Ferrare.

 

Ailleurs, à Prague des pointes de diamants illustrent parfaitement ce dont nous avions évoqué dans la première page de l'article à propos des ombres.
Ainsi, lorsque cet ornement est éclairé sous des angles différents, il peut véritablement donner lieu à l'ambiguïté du concavexe. La même photo de ces pointes de diamant pragoises, vous fera passer du convexe à gauche au concave à droite lorsque l'image est retournée à 180°.

 

"Pointes de diamant", Prague, vue 1."Pointes de diamant", Prague, vue 2.

 

5. LES POINTES DE DIAMANT ET LEURS VARIANTES

Patrick Hughes est l'inventeur de la reverspective. Cette technique particulière d'utilisation de la perspective fuyante ne peut être comprise qu'en présence de l'oeuvre. Vous aurez à regarder la vidéo suivante si vous voulez comprendre quoi que ce soit aux deux peintures présentées ci-dessous.
http://www.patrickhughes.co.uk/

Avec Artist's Books utilise les mêmes pointes de diamant que nous venons de voir dans le bâtiment de Prague. Seule différence leur orientation est verticale. Vous pouvez percevoir, en raison des légers changements de ton, les différentes arêtes des deux pointes que le peintre a utilisées ici.
La peinture cherche à nier le volume de la pointe, pour donner le sentiment que, sous cette angle de vision précis, la surface picturale est plane. Pour ce faire, Hughes utilise ce que l'on pourrait qualifier de perspective inversée, une perspective utilisée dès le Moyen-Age en Europe ou même en Chine. À observer le trapèze vertical situé à gauche, nous avons là le coté vertical gauche d'une pointe. Le bord gauche de ce trapèze est loin de nous (car situé au niveau du cadre), tandis que le bord droit, qui est le milieu de la pointe, nous est proche. Afin d'inverser la profondeur réelle pour en arriver à aplatir notre perception du relief, le peintre doit grossir les éléments représentés au fur et à mesure de leur éloignement : le contraire de la perspective fuyante élaborée à la Renaissance. Ainsi, les livres proches de nous, car situés au niveau de la médiane de la pointe sont diminués, tandis que les livres lointains, proches du cadre, subissent une augmentation de taille.

 

"Artists books", Patrick Hughes.

 

Avec Sea Views, le procédé perspectif est identique. L'unique différence est que nous avons là des pointes de diamant en forme de pyramide tronquée. Ainsi, à bien y regarder vous pourrez voir trois rectangles intercalés entre les différents trapèzes. Là, il est plus facile de comprendre l'inversion de perspective. Chaque toile représentée dans cette galerie imaginaire n'a pas la forme qu'elle prétend avoir. Chaque cadre pictural étant peint sur un plan réellement fuyant (les cotés verticaux des pointes) doit s'agrandir au fur et à mesure de son éloignement pour donner le sentiment qu'il s'éloigne de nous.

 

"Sea views", Patrick Hughes.

 

Au-delà du losange et des cubes qu'ils sont amenés à former, de nombreuses autres formes géométriques se prêtent à l'ambiguïté du concave et du convexe. Ce sont ces formes que nous allons aborder maintenant.

 

6. LES FORMES COURBES ET LES MASQUES

Avec Untitled, Anish Kapoor travaille les reflets sur des surfaces courbes. Vue de face cette oeuvre pourrait sembler plate si le reflet métallique ne présentait pas des courbures. Puis à regarder l'ombre portée au pied de la forme, nous sommes tentés de croire à un volume convexe.

 

"Untitled", Kapoor.

 

Enfin à se déplacer, le doute n'est plus permis : cette pièce de métal est convexe.

 

"Untitled", Kapoor.

 

Contrairement aux pointes de diamant pragoises, les masques vont vous montrer que les ombres, en certaines occurrences, n'ont aucune importance dans la problématique de certaines figures concavexes. À la manière des peintures de Patrick Hughes, seules des vidéos seront capables de vous faire prendre conscience du phénomène.

 

 

Cette habitude de voir des visages convexes est si ancrée dans notre esprit qu'elle annihile les indices de profondeur monoculaires, comme les ombres, mais aussi les informations données par la vision binoculaire. Ainsi, le système perceptif humain ne peut tout simplement pas voir un visage creux. Pour Richard Gregory, avec cette illusion, les processus descendants l'emportent sur les processus montants. Notre connaissance des visages fait partie de nos savoirs antérieurs (processus descendants), savoirs qui, confrontés aux informations obtenues par nos récepteurs visuels (processus montants), viennent les corroborer ou les infirmer.
Vous trouverez dans l'iconographie de bas de page des liens vers le Dragon, illusion sans doute plus connue que celle des masques dont nous venons de parler et dont vous pouvez réaliser sa construction grâce à un patron. Étonnamment, cet animal, bien que très peu répandu dans nos contrées, semble avoir le même effet sur notre sytème perceptif qu'un visage humain !

Nous allons maintenant aborder avec la page suivante mes croquis et dessins concavexes.

 

PAGE SUIVANTE : Mes dessins concavexes.

PAGE PRÉCÉDENTE : L'art du concavexe en deux dimensions.

 

 

ICONOGRAPHIE

LE CUBE FLOTTANT
https://www.youtube.com/watch?time_continue=15&v=E9I-Onwfqpo @ Vidéo d'un cube flottant.
https://www.youtube.com/watch?v=_elqBJX7HRU @ Fabrication d'un cube flottant.

LES MASQUES
https://en.wikipedia.org/wiki/Hollow-Face_illusion @ Page Wikipedia
https://www.youtube.com/watch?time_continue=27&v=pH9dAbPOR6M&feature=emb_logo @ Einstein
https://www.youtube.com/watch?v=xc0aca1A4t4

LE DRAGON
https://www.youtube.com/watch?v=A4QcyW-qTUg @ Vidéo du dragon.
https://www.animage.org/index.php?page=vue&article=illusion-dragon @ Construction du dragon (fr.).

LA CHAISE
https://img.izismile.com/img/img12/20191101/gifs/daily_gifdump_3193_26.gif?fbclid=IwAR3-VSOfimRkCF3Z4sgQ6ZzwTVkwjDApuw3nX8lD8aD-ycoxTexd5_Hgov0

ANUSZKIEWICZ Richard,
Concave and convex : three unit dimensional, émail sur contreplaqué, 1967, collection de l'artiste.

HUGHES Patrick,
http://en.wikipedia.org/wiki/Patrick_Hughes_(artist)
http://www.patrickhughes.co.uk/
Artist's Books, huile sur panneau, 2019, 95 x 69 x 23 cm.
Sea Views, huile sur panneau, 2017, 46 x 91 x 15 cm.

LICHTENSTEIN Roy,
https://www.youtube.com/watch?v=V3Xe70oqMDA @ House 1, vidéo.
https://www.youtube.com/watch?v=whgeQXzrgKQ @ House 1, vidéo.
https://en.wikipedia.org/wiki/House_I @
House 1, 1996, aluminum peint, 290 cm × 450 cm × 130 cm, jardin de sculptures de la National Gallery of Art, Washington DC.

KAPOOR Anish,
Untitled, aluminium laqué, 2008, galerie Kamel Mennour, Paris.

TURRELL James,
Afrum I (White), 1967, Projected light, dimensions variables, Solomon R. Guggenheim Museum, New York.
https://www.guggenheim.org/artwork/4084

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE

RETOUR À L'ACCUEIL